Développement personnel

  • Comment trouver son ikigaï ?

    Comment trouver son ikigaï ?
    Quand on souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat, on se demande parfois dans quel domaine se lancer…
    Quelles sont mes passions ? Pourrais-je en vivre ? Voilà les questions que toute future entrepreneure se pose. Avec ton ikigaï, tu auras une voie à suivre, et un chemin vers ta future vie professionnelle à explorer.

    Qu’est-ce que l’ikigaï ?

    Le concept d’ikigaï nous vient tout droit du pays du soleil levant : le Japon. Étymologiquement, il signifie à la fois vie (iki) et raison d’être (gaï). En français, aucun mot ne correspond à cette notion qui regroupe à la fois le concept de joie de vivre, et de mission de vie.
    Beaucoup de blogs et de livres de développement personnel évoquent cette notion, qui serait le meilleur moyen d’être heureuse au travail.
    Pour trouver ton ikigaï, tu dois simplement compléter ces quatre cercles :
    (crédit photo: Google)

    Comment faire pour trouver son ikigaï ?

    Prends un moment au calme, avec un bon thé ou un café, puis dégaine stylo et cahier. Réponds ensuite à ces quatre questions :

    • Qu’aimes-tu faire ?
    • En quoi es-tu douée ?
    • Qu’estimes-tu nécessaire de faire pour ce monde ?
    • Pour quoi pourrais-tu être payée ?

    Voyons en détail à quoi cela correspond.

    Ce que j’aime faire

    Liste ici tout ce qui te passionne, les activités qui te procurent du plaisir. Pense aux moments où tu ne vois pas le temps défiler, et note ce que tu fais pendant ces instants.

    Ce à quoi je suis douée

    On te dit toujours que tu es la meilleure dans ce domaine. D’ailleurs, même toi, tu as bien conscience de réussir dans cette activité plus que n’importe qui d’autre.
    Ne sois pas modeste, et note tout ce en quoi tu excelles.

    Ce dont le monde a besoin

    C’est le moment de réfléchir : quelles sont les compétences que tu as, et qui pourraient être monétisables ? Si tu manques d’inspiration, liste toutes les tâches que tu accomplis déjà dans ton travail !
    Sois le plus exhaustive possible et surtout, ne te limite pas dans tes réponses à cause de tes croyances limitantes . (Oui, nous sommes absolument toutes douées à quelque chose !)
    Laisse parler ton imagination, tes désirs, mais aussi ce qui te tient à cœur : tu feras le tri plus tard

    Analyse le résultat de tes réponses

    Lorsque tu as terminé ces quatre listes, vois les recoupements

    Par exemple, dans ce que tu aimes faire, n’y a t-il pas quelque chose qui pourrait aussi faire l’objet d’un salaire ? Ou bien, dans ce pour quoi tu es douée, quelque chose que tu aimes particulièrement ?
    Tu as compris la logique : le but de cet exercice est de trouver une ou plusieurs activités qui, si possible, remplissent tous les critères. Bien évidemment, il est rare de trouver “LA” bonne idée du premier coup, et c’est bien souvent le rassemblement de plusieurs idées qui te mèneront à ton projet idéal.

    Pour aller plus loin, tu peux te procurer ce livre, qui t’aidera à travailler en profondeur, avec un processus détaillé et les bonnes questions à te poser. Tu y trouverez également des interviews inspirantes de personnes ayant trouvé leur ikigaï.

    Comment appliquer cela à l’entrepreneuriat ?

    Quel rapport avec ton projet entrepreneurial, me dirais-tu ? Tout simplement, parce que monter son entreprise est généralement synonyme de quête de sens, et d’envie de s’épanouir dans son travail ! Aussi, ce travail sur ton ikigaï peut t’aider à trouver une idée de business proche de tes valeurs et de ce que tu aimes faire.
    Le tout en gagnant bien ta vie et en apportant une grande valeur au monde qui t’entoure.
    En somme, si tu parviens à trouver une activité qui correspond à la zone commune aux quatre cercles, tu n’auras alors même plus l’impression de devoir travailler. Tu seras alors passionnée par ce que tu fais, et ressentiras ce sentiment d’accomplissement tant recherché par les personnes qui décident d’entreprendre.

    Et si je ne trouve pas mon ikigaï ?

    Pas de panique ! Cette méthode n’est qu’un outil parmi tant d’autres pour t’aider à trouver ce qui te fait vibrer. Et ce n’est pas parce que tu ne trouves pas tout de suite ton ikigaï que tu seras pour autant malheureuse. Il pourrait bien se révéler à toi après plusieurs jours, semaines, voire mois de réflexion !
    Garde simplement à l’esprit que ta mission de vie n’a pas forcément qu’une seule dimension. Ainsi, tu peux très bien t’épanouir en peignant de très jolies toiles, et en gagnant ta vie à soigner les autres. Ou bien, tu peux être très heureuse en vendant tes poteries et en œuvrant pour une association caritative les week-ends…

    Te voilà parée pour trouver ta mission de vie ! N’hésite pas à nous partager tes expériences, et à nous dire ce qu’il ressort pour toi de cet exercice. Confirme-t-il tes intuitions ? Ou bien ton ikigaï change-t-il toute la donne ?