Issue d’une famille d’entrepreneurs, le choix de l’entrepreneuriat comme carrière professionelle s’est imposé comme une voix tout à fait naturelle

Sophie Bazile, quand le métier rencontre la personnalité

“ Accompagner des sociétés dans leurs activités de développement commercial” tel est l’objectif de Tigers, entreprise crée en octobre 2018 par Sophie Bazile. Qu’il s’agit d’un jeune entrepreneur qui lance son start-up ou une entreprise commercial déjà établie qui nécessite d’un coup de boost pour pallier à un ralentissement de ses ventes, Sophie n’hésite pas à mettre sa compétence à leur profit. 

PDG de Tigers, son champs d’action est assez large. Cela va de la stratégie commerciale pour aider à atteindre les ambitions de l’entreprise, à la définition des objectifs et du plan d’action à mettre en oeuvre.

Atelier de stratégie commerciale, prospection, coaching d’équipe pour apprendre à mener un entretien de vente efficace, ces activités définissent son planning hebdomadaire. Cependant, à coté de tout ça, elle n’oublie jamais de prendre soin de son entreprise et de travailler à son développement. Elle y consacre le vendredi à cette tâche.

Titulaire d’un master en Marketing et Management Commercial,  elle a travaillé, dans un premier temps,  comme Inside Sales (Commercial Sédentaire), ensuite comme Account Manager (Ingénieur d’affaires) puis elle a été responsable Grands Comptes dans des sociétés du domaine informatique principalement. Un parcours assez classique dans le domaine commercial.

Issue d’une famille d’entrepreneurs, ce choix de carrière professionelle s’est imposé comme une voix tout à fait naturelle.

“Avec un père qui a monté de multiples sociétés et une mère qui n’a pas hésité à tout arrêter pour monter une société de transports de personnes et de marchandises, l’entrepreuneuriat est presque inscrit dans mes gènes. Je savais que j’en arriverai là un jour !” nous dit Sophie.

L’écoute est pour Sophie le principal atout de quelqu’un qui veut évoluer et faire succès dans le domaine du commerce. Et quand elle parle d’écoute, elle veut dire: “écouter les tendances du marché, ses clients, leurs besoins, leurs peurs, leurs attentes, savoir également écouter “le non verbal”: les expressions corporelles: les gestes, les postures, les intonations,…Une fois que cet art est maîtrisé, tout devient possible pour atteindre ses objectifs“

De cette aptittude l’amour de son métier en a été le fruit.  Elle en est bien consciente, à part l’héritage familial, sa personnalité a été son talent particulier. Au quotidien, elle ne fait que ça et elle avoue en tirer une très grande satisfaction. “écouter et comprendre les problématiques de ses clients, tenter d’apporter la réponse la plus pertinente possible et les voir réussir: c’est très gratifiant”

Avec un mari qui la soutient, Sophie place ses enfants au centre de son inspiration quotidienne. L’envie et la force de se défoncer, de leur construire un avenir serein est pour elle l’huile qui fait tourner le moteur de sa motivation.

Dans un monde où seul le profit importe, Sophie veut se démarquer des pratiques qui consistent à vendre des recettes miracles pour déveloper son entreprise sans trop grand souci de résultat. Son objectif n’est pas de vendre de l’information pour se mettre plein les poches. De son point de vue, le travail et la constance sont les seules conditions de reussite pour une entreprise. C’est pour cela qu’elle prend le temps d’étudier le cas de ses clients pour leur apporter une approche spécifique. Et meme si ça ne marche pas à tous les coups, elle reste positive :”on apprend pour mieux réussir la fois d’après!”

Modeste, elle tient à son originalité. Rester soi même et ne laisser personne influencer ses valeurs et sa façon d’être est l’une des règles pour elle.

Faire taire leur manque de confiance en soi et leur peur est le principal conseil de Sophie aux jeunes qui veulent se lancer. Pour elle,  on est jamais trop vieux, trop jeune, trop diplômé ou pas assez, trop inexperimenté pour foncer et essayer.

Add A Comment