Sheilla Louis Joseph, vivre intensément le métier de son choix

« Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie » Conficius

Journaliste-Reporter, Sheilla Louis Joseph illustre valablement cette pensée de Conficius. Avec onze années d’expériences à son actif, elle confirme une adhésion sans égale aux durs labeurs.

De la compilation des informations à la diffusion de son reportage à Radio Métropole, elle s’est toujours accrochée à son boulot avec rigueur et sensibilité. 

Du rêve de devenir pédiatre à son initiation au Journalisme, le choix a été sans appel. Toute jeune, elle s’est découverte une nouvelle passion pour la présentation: « Je prenais plaisir à suivre des éditions de nouvelles à la télé et à la radio, surtout sur Métropole. J’étais impressionnée par le professionnalisme et le savoir-faire des Journalistes-Présentateurs à l’époque. Je voulais être comme eux. J’arrivais même à simuler une présentation devant mon miroir » se rappelle-t-elle. 

Après quatre années d’études à la faculté des sciences humaines en communication sociale, sa carrière a été lancée par un stage de 3 mois à radio Métropole. À la suite de ce stage elle a été embauchée comme journaliste. 

Les passions nourries avec tant de motivation et de sentiment d’accomplissement ne croupissent jamais dans l’ombre. Le talent de Sheilla s’est fait d’ailleurs remarquer avec grand éclat dans différents concours dont le Prix du jeune journaliste Haïtien de l’Organisation Internationale de la Francophonie en 2016 où elle est sortie 2e lauréate et aussi co-lauréate du prix Phillipe Chaffanjon en 2018 avec ses confrères de Radio Caraïbes Davidson Saint-Fort et Peterson Chéry.

Étant aussi présentatrice, elle a toujours fait preuve de dynamisme pour préparer et finaliser une édition de nouvelles de soixante minutes. Consciencieuse, elle s’assure toujours d’avoir assez d’informations à diffuser, déclare-t-elle. 

Le flair et l’observation, ce sont les qualités que Sheilla posent comme des atouts pour devenir un bon journaliste. Être une bonne observatrice, selon elle, la permet de cultiver le sens du détail et de développer des réflexes hors du commun. Sa source d’inspiration : elle l’affirme haut et fort. Elle puise dans son environnement pour trouver des sujets de reportages inédits qu’elle présente sous des angles originaux. 

Dans l’exercice de son métier, elle touche un peu à tous les sujets. Mais elle ne cache pas son attirance pour les sujets sociaux. D’ailleurs, c’est notamment cette facette du métier qui la passionne autant : « Je prends toujours plaisir à interviewer des gens lors d’un micro-trottoir, à les faire parler, à leur donner l’opportunité de s‘exprimer ». Des témoignages, elle sait en tirer les meilleures parties pour préparer des reportages originaux.

Sheilla invite les jeunes désireux de s’adonner à ce métier à faire preuve d’abnégation et de perspicacité. « Vivre pour les autres avant de penser à son bien-être », c’est un sacrifice que Sheilla a consenti avec humilité et force conviction.

Il est de ces femmes dont la vie est inconsciemment dédiée à nous inspirer. Tant son amour du métier et son expérience s’accordent à en faire une professionnelle qui a su conquérir notre admiration. Et de cette vérité Sheilla ne s’en voile pas la face. Elle reconnait avoir inspiré bon nombre de jeunes à emprunter la voie vers ce métier noble : « Nombreux sont aujourd’hui les jeunes qui étudient le journalisme juste parce qu’ils ont l’habitude de m’entendre et parce qu’ils me prennent comme modèle ». Et à ces jeunes qui voudraient se lancer dans le journalisme, elle conseille justement de chérir ce métier qu’elle exerce avec une rare passion.

Add A Comment