Le concept plaît énormément. Car, nombreuses sont les femmes qui ont déjà tiré des leçons de vie en lisant leur magazine, qui ont profité de leur école en ligne pour se former en entrepreneuriat ou qui ont déjà visité leur site de fournitures pour faire des achats. Mais très peu d’entre elles connaissent vraiment l’esprit brillant et ingénieux qui est à l’origine de ce merveilleux projet. Ce faisant, Entr’elles prend plaisir à vous faire découvrir Sarah Yakan, jeune entrepreneure, fondatrice et co-gérante de Femme d’Influence.

Sarah Yakan, la conceptrice de Femme d’Influence

Vous avez sans nul doute déjà entendu parler de Femme d’Influence qui est un concept purement féminin, orienté principalement vers le développement personnel. Aussi avez-vous certainement remarqué qu’elles sont nombreuses les femmes qui ont déjà tiré des leçons de vie en lisant leur magazine, qui ont profité de leur école en ligne pour se former en entrepreneuriat ou qui ont déjà visité leur site de fournitures pour faire des achats. Mais très peu d’entre elles connaissent vraiment l’esprit brillant et ingénieux qui est à l’origine de ce merveilleux projet. Ce faisant, Entr’elles prend plaisir à vous faire découvrir Sarah Yakan, jeune entrepreneure, fondatrice et co-gérante de Femme d’Influence.

“Il faut vivre sa vie en essayant d’en faire un modèle pour les autres”.

En disant cela, Rosa Parks ignorait très certainement qu’elle allait contribuer à la création d’un vaste mouvement dédié au développement personnel des femmes, et dont la portée va dépasser les deux millions d’abonnés sur les réseaux sociaux. Sarah, pour qui cette citation de Rosa Parks est devenue une source d’inspiration, ignorait également qu’elle allait rencontrer le succès aussi rapidement. En effet, un mois après le lancement du magazine Femme d’Influence sur Facebook, la page comptait déjà 50 000 abonnés. « C’était incroyable ! », se souvient-elle.

Le concept plaît énormément. Et pourtant ce n’était pas gagné d’avance. Oser un tel pari qui, de manière subtile, propulsera la femme noire au-devant de la scène, tout en vulgarisant des thématiques conduisant vers l’empowerment féminin dans le milieu francophone, relève d’une audace frisant même l’insolence. Peu de gens auraient été assez courageux pour s’engager dans une telle entreprise.

« Il est vrai que lorsque j’ai lancé Femme d’Influence, peu de magazines francophones s’intéressaient à la question du développement personnel. On en parlait, mais c’était encore très psychologique, et seulement une certaine partie des gens s’y intéressait. Femme d’Influence a démocratisé ce concept. Je pense que le succès vient avant tout de là finalement », révèle-t-elle.

Un projet soigneusement préparé

Pari tenu, pari gagné. Cette année, Femme d’Influence vient de souffler sa cinquième bougie. Depuis la date fatidique du 8 mars 2015 qui concorde au lancement du magazine, bien de chemins ont été parcourus. Une communauté est créée. Une clientèle est fidélisée. Et bien de mentalités ont évolué.

Quoique rien ne le présageait, le succès que connaît le concept Femme d’Influence n’a rien d’un hasard. C’est le fruit d’un projet soigneusement préparé, d’un sujet très bien travaillé. La création du site internet a pris du temps, beaucoup d’efforts ont été consentis. Tout le parcours de Sarah Yakan s’accommodait à cet objectif. De ses études en communication à ses stages dans des médias féminins, tout a été mis en place pour entretenir le rêve qu’elle nourrissait depuis toute petite. Et l’idée de la création d’un magazine qui mettrait en avant les femmes noires, sans pour autant se déverser dans l’apologie de leur africanité vient à point nommé. Les expériences qu’elle a faites dans le milieu journalistique n’ont fait qu’exacerber son désir, et l’ont aidé à mieux comprendre l’impact des médias féminins auprès de la gente féminine.

De la gestion quotidienne de l’entreprise

À présent, l’entreprise occupe l’essentiel du quotidien de Sarah. Tous les jours, elle corrige et valide les articles à publier. Elle veille au respect de l’image de marque sur les réseaux sociaux, crée des formations sur l’entrepreneuriat et des sites pour ses différentes activités. Elle participe également aux réflexions sur la mise en place des stratégies qui serviront à accroître l’entreprise.

Ces activités lui ont permis de développer sa créativité, laquelle est un élément essentiel dans la gestion de l’entreprise.

« Je sais faire des visuels sur Photoshop, mais si je n’avais pas la créativité, je n’aurai pas su comment les développer. Je sais créer des sites d’internet, mais si je n’avais pas la créativité, je n’aurai pas su comment les composer. La créativité est le talent que je travaille le plus pour faire ce que je fais et toujours innover », reconnaît-elle.

Inspirée par les gens qui évoluent dans son entourage, elle en fait la clé de sa réussite. Tout ce qu’elle propose est déterminé par les aspirations des gens, par les problèmes qu’ils rencontrent ou par les besoins qui se font sentir. Être capable de se mettre à la place des autres est ce qu’elle croit qui fait la différence chez elle.

Maintenant que son entreprise est définitivement lancée, son plus gros challenge est de la faire prospérer. Le Pouvoir, le Savoir, l’Argent, la Beauté sont jusque-là la combinaison parfaite qui a permis cette belle réussite.

Add A Comment