Même si elle vit en France, son attachement avec son pays ne s’est pas départi de ses états d’âmes. Haïti est au cœur de son inspiration et de la création de son entreprise : « Je suis très attachée à mon pays, à ma culture. Et c’est ce qui me donne la motivation de continuer. »

Quand Murielle met l’éthique au centre de l’entreprise

Entrepreneure sociale travaillant avec des artisans haïtiens, Murielle se dévoue corps et âme, quand il s’agit de trouver des solutions leur permettant de distribuer leurs créations en France,  promouvoir leur savoir-faire et leur donner plus de visibilité.

Gérer la communication (réseaux sociaux, emails, etc…), la boutique en ligne (préparation des commandes, gestion des stocks, relation client…). C’est en partie à ces tâches qu’elle se voue, dans le cadre de son travail;

Polyvalente, elle compte plusieurs cordes à son arc quand il s’agit de Business. En plus de la communication, Elle s’occupe aussi de toute la partie administrative, de l’organisation des expositions, des ventes éphémères, des relations avec les fournisseurs, de la création des nouvelles collections et de la sélection des nouveaux produits.

De la philosophie à l’entrepreneuriat

Après des études de Philosophie à l’Université de Strasbourg (de 2001 à 2006), sa formation universitaire ne la prédestinait sûrement pas à l’entrepreneuriat, spécialement dans le placement de produits artisanaux. Femme de lettre et entrepreneure, Murielle accuse d’un parcours qui en dit long sur son dévouement. Après son Master, elle s’est installée en Haïti, où elle a travaillé pendant trois ans comme professeure de philosophie et de lettres au Centre Alcibiade Pommayrac  à Jacmel.

De retour en France en 2009, elle a continué à travailler dans l’enseignement. En 2013, elle a décidé d’entreprendre une formation dans le management avant de lancer son entreprise « AYIZANA » devenue rapidement son chouchou. Depuis 2015, elle avoue consacrer plus de 60% de son temps à son développement. Une expérience dont elle ne cesse de mettre en exergue. Selon elle, son entreprise a beaucoup contribué dans sa formation de femme entrepreneure en l’aidant à acquérir de nouvelles compétences.

De l’amour du pays, le métier s’en inspire

Même si elle vit en France, son attachement avec son pays ne s’est pas départi de ses états d’âmes. Haïti est au cœur de son inspiration et de la création de son entreprise :

« Je suis très attachée à mon pays, à ma culture. Et c’est ce qui me donne la motivation de continuer. »

L’amour du métier c’est ce seul talent que Murielle fait prévaloir dans le cadre de son entretien avec Entr’elles. Elle valorise l’artisanat haïtien avec fierté et engagement. Elle ne le cache pas d’ailleurs : son but est de laver l’honneur de son pays, au niveau international, en promouvant le savoir-faire des artisans haïtiens. 

L’humanité au service de l’entrepreneuriat

L’Éthique, Murielle la place au centre de sa démarche entrepreneuriale. De ce fait, elle invite les gens à changer leur rapport avec la consommation; elle les sensibilise devant l’urgence de trouver des solutions pour changer les conditions de vie des personnes moins favorisées face aux défis sociaux et environnementaux. Ne se ventant d’aucune démarcation par rapport aux autres entreprises, sa seule préoccupation est d’apporter sa touche personnelle et une certaine originalité dans son métier.

Aux jeunes désireux de se lancer, elle conseille de réprimer leur peur de commettre des erreurs et d’échouer. Car pour elle, se tromper fait partie intégrante du parcours d’un entrepreneur. Elle invite, entre autres,  les jeunes à bien s’entourer, prendre le temps de discuter avec d’autres entrepreneurs et surtout se former.

Add A Comment