Les 5 particularités de l’entrepreneuriat au féminin

Les 5 particularités de l’entrepreneuriat au féminin

Comme tu le sais déjà, Entr’elles est un collectif dédié à l’entrepreneuriat au féminin. C’est pourquoi aujourd’hui, j’ai décidé de décortiquer pour toi les particularités du business lorsqu’il est pensé et créé par des femmes. Tu verras que les idées reçues ont la vie dure, mais aussi que c’est notre féminité qui fait notre force. 

Être entrepreneure revient à faire partie d’une minorité 

Les chiffres sont clairs : en 2018, l’étude menée par Infogreffe révèle que les femmes représentaient moins de 30 % des entrepreneurs en France. Ce constat est d’autant plus marqué dans le secteur des start-up où la part des dirigeantes est réduite à 12,4 %. En Haïti,  25 % des entreprises enregistrées sur le PDM-H sont gérées par des femmes.  Cette étude montre également que les entreprises dirigées par des femmes génèrent 56 % de chiffres d’affaires en moins que celles dirigées par des hommes. 

Est-ce parce qu’elles dirigeraient moins bien leur business que leurs confrères ? Non, il s’agit plutôt d’une question de positionnement. En effet, les femmes entreprennent majoritairement dans les secteurs de la santé et du voyage, moins lucratifs que les secteurs prisés par ces messieurs. Ces derniers sont en effet surreprésentés dans les domaines de la technique et de la construction. 

Concilier vie familiale et vie professionnelle : un défi typiquement féminin ? 

Dans notre société, être une femme t’associe presque systématiquement à ton rôle de mère, et de compagne. Il reviendrait alors de mener ta petite famille d’une main de maître, en mettant, si besoin entre parenthèses ta vie professionnelle. Lorsque tu décides de te lancer, tu te confrontes à la difficulté de tout devoir concilier, sans pour autant avoir le soutien dont tu aurais besoin. 

C’est en cela que la communauté Entr’elles se démarque : le but étant de te soutenir sur le volet professionnel de ta vie. Le réseau te permet d’échanger avec d’autres femmes rencontrant cette même problématique. Ensemble, nous trouvons des solutions pour petit à petit changer les mentalités et donner sa vraie place à l’entrepreneuriat féminin. 

Les business women rencontrent plus de difficultés de financement

C’est un fait : les femmes ne parviennent pas à obtenir les mêmes prêts bancaires pour financer leurs projets entrepreneuriaux. Ainsi, 8 femmes sur 10 financent leur projet entrepreneurial avec leurs fonds propres, sans passer par une banque. D’autre part, même lorsqu’il s’agit de faire une levée de fonds, au-delà de la difficulté d’obtenir le financement, le montant accordé est quasiment deux fois inférieur à celui obtenu par les hommes. Ces chiffres sont globalement les mêmes en Haïti, où en 2014, les femmes empruntent en moyenne deux fois moins que les hommes.

Pour résorber ces inégalités, des actions sont menées pour favoriser les prêts accordés aux entrepreneures. France Active notamment, propose la “Garantie Égalité Femme”, permettant de faciliter l’accès au crédit bancaire. France Active se porte ainsi garante de ton projet en se portant caution. Tu es également accompagnée dans le montage du plan financier afin de présenter à la banque un dossier complet et structuré, à même de rassurer ton interlocuteur. 

De plus petites entreprises pour les femmes

Encore une fois, les statistiques parlent : en plus de la différence de chiffres d’affaires généré, les entreprises dirigées par des femmes comportent également moins d’effectifs. 

En moyenne, ces dernières compteraient 1 à 9 salarié, contre 2 à 6 pour les entreprises dirigées par des hommes. Cette différence peut avoir plusieurs explications. La première tient très certainement à la nature de l’activité de l’entreprise, qui comme nous l’avons vu, se concentre beaucoup sur les services à la personne dans l’entrepreneuriat féminin. 

D’autre part, le fait d’avoir plus de difficultés de financement pourrait aussi constituer une explication à cet effectif réduit. Effectivement, comment réussir à faire grandir son entreprise sans obtenir de financement, dans la cadre d’une expansion, ou d’une évolution de son business ? Enfin, la proportion de micro-entrepreneures (40% des microentreprises en 2016 ont été créées par des femmes) dans les cheffes d’entreprises explique en partie l’envergure réduite de leurs effectifs. 

Les femmes sont l’essence même de leur entreprise

Terminons par une note positive, en parlant du cœur que mettent les femmes à construire leur business. En effet, ce sont souvent nos valeurs qui nous mènent à l’entrepreneuriat. Qu’il s’agisse de valeurs familiales, ou d’une quête de liberté, notre caractère féminin nous pousse à nous accomplir au travers de notre projet. 

La si célèbre solidarité féminine est quant à elle un véritable atout, qu’avec Entr’elles nous cherchons à cultiver. En créant cette communauté, j’ai cherché à transformer les difficultés de l’entrepreneuriat féminin en ressources dans lesquelles notre solidarité est une force. Le fait d’être soudées et solidaires nous permet d’avancer contre vents et marées, tout en étant fières de nos entreprises ! Si ce n’est déjà fait, je t’invite à rejoindre le groupe Entr’elles afin de partager ta vision, ton projet et ton vécu. Tu pourrais ainsi participer à de nombreux meetings inspirants et bénéficier du réseau féminin et solidaire.

Fermer le menu
shares