Nous vous donnons rendez-vous pour la 3ieme saison avec plus de femmes dont leur portraits sauront vont vous inspirer et vous motiver.

Oser pour exister et inspirer, elles nous racontent leur parcours

La deuxième saison de Portraits de Femmesarrive à son terme. Nous avons eu l’insigne honneur de faire connaissance avec une bonne dizaine de femmes établies en France, aux parcours et histoires les uns aussi inspirants que les autres. La saison fut enrichissante. Les femmes diffèrent toutes de par leurs personnalités, de par leur centre d’intérêt et parfois même par de par le secteur d’activité auquel elles s’adonnent. Mais elles se rencontrent toutes dans un seul et même combat : celui d’exister et d’inspirer par leurs actions et leurs réalisations.

Exister dans un monde conçu pour les hommes en étant femmes n’est pas chose aisée. Il leur a fallu du courage, de la détermination, de la persévérance… Bref, elles devaient oser. Oser comme Bettina Mass nous le suggère : « Tremblez, mais osez », aime-t-elle répéter. Car, ce n’est que de cette façon qu’on arrivera à bannir la peur en nous pour ensuite se jeter dans l’arène.

« Des fois, on attend d’être parfaits, alors qu’on oublie que la peur est un sentiment qui sera toujours là et qu’il faut affronter. C’est en l’affrontant qu’on est en mesure de passer à l’action », nous apprend-elle.

Murielle Greffin Larochel n’en dément pas. Il faut réprimer la peur de commettre des erreurs et d’échouer. Car, selon elle, se tromper fait partie intégrante du parcours d’un entrepreneur. Pour Stéphania Prucien, il n’y a pas d’échecs. On apprend et on tire des vraies leçons. Le mot d’ordre ici c’est de ne jamais lâcher prise, de toujours continuer à aller de l’avant. ”Rien n’est impossible à celui qui croit”. Tout comme Hashley Auguste, Stéphania fait de cette citation le moteur de sa vie. Sophie Bazile dira même

qu’«avec un talent ordinaire et une persévérance extraordinaire, tout est possible ». 

Ce que ça coûte de réussir

D’un autre côté, s’il est vrai qu’il faut avoir foi en ses capacités pour agir, il est tout aussi important de s’astreindre à une discipline rigoureuse pour espérer mettre toutes les chances de son côté afin de réussir. La motivation d’Emilia Mambissa nous apprend beaucoup en ce sens. Elle qui veut toujours repousser ses limites, se mettre tout le temps à l’épreuve. On ne peut qu’admirer ce qu’elle a déjà accompli avec Femme d’Influence dont elle est la Directrice Marketing.

Cette autodiscipline requiert également de la passion et d’une bonne dose de créativité. De la passion comme celle de Immacula Hélène Suprien pour la littérature et l’enseignement. Ou encore comme celle de Lydia Antoine pour les médias et la culture. On n’oubliera pas non plus Aissé Diakité pour qui, à côté de cette passion pour l’écriture, l’humain doit être au centre de tout.

Pour ce qui est de la créativité, Murielle Kabile vit dans un monde à part. Fusionner la coiffure et la haute couture dans une seule et même création est un coup de maître. Il faudrait être imprégné d’une audace insolente pour tenter une pareille chose. Et pourtant elle l’a fait. Et c’est réussi. Aujourd’hui ses œuvres inspirent. Son art conscientise et émerveille.

Influencer en donnant l’exemple

En regardant le parcours de ces dames, en écoutant leurs histoires, en étant témoin de leur succès, l’on comprend mieux pourquoi Sarah Yakan fait de cette citation de Rosa Parks sa source d’inspiration : “Il faut vivre sa vie en essayant d’en faire un modèle pour les autres”. Oui, ces femmes ont beaucoup à raconter. Et nous avons beaucoup à apprendre d’elles.

C’est ce qui définit d’ailleurs le bien-fondé de cette rubrique – “Portraits de Femmes” – sur notre blog. À Entr’elles, nous voulons montrer que toutes les femmes, indépendamment de leurs origines, de leur structure épidermique, peuvent influencer à travers ce qu’elles ont vécu. Nous voulons mettre en avant leur leadership et inviter d’autres femmes à s’en inspirer dans leur quête de développement personnel.

À toutes ces grandes dames qui ont permis la réussite de cette saison, nous leur disons un grand merci. Leur contribution est inestimable. Nous espérons vivement que leur parcours vont inspirer et que ces portraits ont été d’une grande utilité pour nos chères lectrices. À ces dernières, déjà nous leur donnons rendez-vous pour la prochaine saison

Add A Comment